Fourmis

Fourmis En quoi sont-elles un problème?

Bien que les différentes espèces de fourmis aient des structures de comportement différentes, elles sont toutes incommodantes pour les mêmes raisons : une fois qu’elles ont élu domicile dans la maison ou dans le jardin, elles se reproduisent rapidement, mangent toutes les sources de nourriture disponibles et peuvent être très difficiles à déloger. Il suffit que quelques fourmis entrent dans la maison pour que des milliers d’autres les suivent rapidement, grâce à la piste odorante que les fourmis laissent derrière elles pour guider le reste de la colonie jusqu’à la nourriture. En général, les fourmis elles-mêmes ne sont pas considérées comme un risque pour la santé des personnes ou des animaux familiers, mais elles peuvent contaminer les aliments et détruire la végétation, dans la maison comme dans le jardin.

Biologie des fourmis

Les fourmis sont des insectes sociaux qui vivent en colonies. Généralement, une colonie compte trois types de fourmis distincts : reines, ouvrières (femelles) et mâles. Chaque type de fourmis a une allure différente et accomplit un travail différent. La reine pond des œufs. Selon l’espèce, une colonie peut avoir une seule reine ou plusieurs reines. La colonie protège la reine et celle-ci quitte rarement le nid. Les ouvrières major assurent le ravitaillement et la protection du nid. Les ouvrières minor (plus petites) agrandissent le nid et s’occupent des œufs et des larves.

Les reines sont généralement les plus grosses fourmis de la colonie (environ deux à trois fois plus grosses que les ouvrières). Elles pondent des œufs féconds pendant toute leur vie, soit pendant cinq ans ou plus. Les ouvrières exécutent de nombreuses tâches dans la colonie. Les jeunes ouvrières s’occupent des œufs et des larves alors que les ouvrières plus âgées cherchent de la nourriture et protègent la colonie. Les mâles sont plus gros que les ouvrières. Leur seule fonction consiste à s’accoupler avec la reine.

La plupart des fourmis qui vivent à l’extérieur construisent des colonies souterraines et n’entrent dans les maisons que pour y chercher de la nourriture ou de l’humidité. Si les fourmis trouvent une importante source de nourriture, elles peuvent devenir une plaie. Les fourmis qui font leur nid à l’intérieur se sont habituées à vivre près des humains et elles créent des colonies entre les murs ou les planchers des maisons et des bâtiments, une habitude qui rend ces types de fourmis difficiles à éliminer. Une fois la colonie établie, la seule façon de l’éliminer est de tuer la reine.

Comment prévenir les invasions et les infestations

  • Éliminez les sources de nourriture. Ramassez les miettes et les éclaboussures d’aliments. Une seule petite miette suffit à attirer des dizaines de fourmis dans la maison une fois qu’une ouvrière a découvert la nourriture et qu’elle a secrété de la phéromone en retournant jusqu’au nid, pour attirer les autres fourmis.
  • Conservez les aliments emballés dans des contenants hermétiquement fermés.
  • Entreposez les huiles végétales et les shortenings au réfrigérateur.
  • Prenez des mesures pour empêcher les fourmis de pénétrer dans la maison : calfeutrez les fenêtres, assurez-vous que les fenêtres sont bien ajustées et réparez les fissures dans les fondations.

Traitement recommandé

En cas d’infestation de fourmis, vous pouvez utiliser des Appâts à fourmis Raid® ou le produit Raid® Insecticide contre fourmis, coquerelles et perce-oreilles. Les appâts ne doivent pas être placés sur des surfaces qui ont été traitées avec des insecticides à effet rémanent. Les fourmis mourraient en passant sur l’insecticide, ce qui rendrait les appâts totalement inutiles. Le but est de faire en sorte que les fourmis retournent dans la colonie avec l’appât empoisonné (qu’elles prennent pour de la nourriture) et le partagent avec la reine ou les reines.